Communiqué : faire du rassemblement du 18 mars un succès

Collectif national d’animation
du Mouvement pour la rupture avec l’Union européenne et la Ve République

affche-ruptureLes quelques semaines qui viennent de s’écouler ont vu une nouvelle étape se franchir dans la crise de la Ve République : l’actuel président de la République contraint à ne pas se représenter, l’ancien président largement battu aux primaires de la droite, le Premier ministre sortant Valls étrillé aux primaires de la gauche… et maintenant François Fillon empêtré dans le « Pénélopegate » menaçant la poursuite de sa candidature.

Il s’agit maintenant d’une crise de régime. La Ve République agonise sous nos yeux ouvrant la porte à toutes les aventures. Les mesures répressives contre les militants syndicalistes se multiplient tout comme les violences policières, hier lors des manifestations contre le projet de loi El Khomri, aujourd’hui contre la jeunesse dans les banlieues. Tout cela venant après l’adoption de la loi El Khomri à coup de 49-3. C’est bien la démocratie qui est attaquée de toute part.

Pour le Mouvement pour la rupture, il n’y aura pas d’issue conforme à la démocratie s’il n’y a pas rupture avec les institutions de la Ve République et l’Union européenne, mère de toutes les contre-réformes qui ont remis en cause pendant des décennies les acquis ouvriers et démocratiques.

Il n’y aura pas d’issue conforme à la démocratie sans que la parole ne soit rendue au peuple par l’élection d’une Assemblée constituante souveraine avec des élus mandatés et révocables.

Quels que soient leurs engagements divers, notamment à l’occasion des élections présidentielles, les signataires de l’appel du Mouvement pour la rupture sont tous d’accord pour un gouvernement qui en finisse avec les institutions antidémocratiques de la Ve République, un gouvernement qui rompe avec l’Union européenne, instrument du capital financier et abroge toutes ses contre-réformes, un gouvernement qui établisse des relations fraternelles et à égalité avec tous les peuples d’Europe.

C’est ce que nous dirons le samedi 18 mars à 11 heures, de la place Gambetta au mur des Fédérés au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Les informations qui remontent tant de la région parisienne que de province indiquent que les mesures sont prises pour assurer le succès du rassemblement avec des premiers résultats très encourageants.

Le collectif national d’animation appelle tous les signataires de l’appel Rupture, tous les comités qui se sont constitués à tout mettre en œuvre pendant les cinq semaines qui nous séparent du 18 mars, pour conforter et amplifier le succès du rassemblement.

A Paris, le 11 février 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s